mardi 22 mai 2018

Saga : Calendar Girl, tome 3 : Mars ★ Audrey Carlan

Publié chez : Le livre de poche
Date : 2018
Pages : 216
Prix : 4.90 euros. 
Tome 3 : Mars

Lu durant Mars 2018.
          Genre : Romance, Erotisme.          

>> Saga : Calendar Girl

Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa soeur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.


CE QU'EN PENSE SPYREADING :

Après Miami, puis Seattle, Mia s'envole pour Chicago à la rencontre d'un nouveau client beau et sexy. Elle qui pensait passer un chaleureux mois en compagnie de cet Apollon, se rends compte qu'il y a un hic. Troisième tome de cette petite série, qui laisse enfin voir un peu la sensibilité et les sentiments de notre héroïne. 

Le mois de mars arrivant, Mia s'envole donc pour Chicago à la rencontre de Tony Fasano, l'héritier d'un grand restaurant italien qui a besoin de Mia pour la présenter à sa famille italienne comme étant sa petite amie. Plutôt ravie de ce contrat, Mia se rendra vite compte qu'elle va devoir s'imposer dans un couple formé par deux hommes, se cachant de la famille Fasano pour vivre leur amour. 

J'avais vraiment beaucoup aimé le mâle du tome deux, Alec, alors je me faisais une joie de rencontrer le troisième. Si Tony est sexy en diable, beau et intelligent, il est malheureusement déjà pris et c'est avec Hector. L'idée de base m'a plu, celle de faire passer Mia pour la petite amie du héros. Hélas, comme d'habitude avec cette série, j'ai trouvé que ce jeu d'acteur a très vite été balayée lorsqu'une partie de la famille de Tony comprend que le beau boxeur est en effet gay. 

Je ne voulais pas non plus de scènes dramatiques à en faire pleurer tout le monde, mais j'aurais aimé que la révélation de l'homosexualité de Tony soit un peu plus complexe. D'après lui, sa famille, purs Italiens, n'accepteraient pas deux hommes dans leur famille et hop, il suffit d'une petite révélation pour que toute la famille soit heureuse et s'en fiche. D'un côté, c'est très bien, d'un autre je trouve donc que ce n'est pas très cohérent dans le contexte

J'ai beaucoup aimé Hector, le petit-ami de Tony que j'ai trouvé si touchant. On ressent bien tout l'amour qu'il éprouve pour son beau compagnon et cela lui fait tellement de peine de le voir se cacher derrière une personnalité qui n'est pas la sienne. Ce fut très touchant


Evidemment, on avait très vite compris que rien de sexuel ne se passerait entre Mia et son nouveau prétendant, ainsi, Audrey Carlan a fait revenir le tout premier mâle de cette série : Wes. Lui que je n'avais pas tant apprécié que cela dans le premier opus, s'avère devenir très intéressant concernant les sentiments qu'il ressent pour la belle Mia. J'attends de voir la suite...

Audrey Carlan, garde un style d'écriture plutôt classique, décrivant les actions quand elles se déroulent mais, essayant un petit peu plus d'intégrer les sentiments de Mia et ses émotions. Ce qui est un bon point. Néanmoins, je garde en tête l'idée que tout cela va trop vite...

Pour conclure, ce troisième tome reste dans la lignée des deux premiers : sympa et rapide à lire, sans prise de tête. On passe tout de même un excellent moment de lecture. Pour ma part, ayant déjà lu le tome quatre, je peux vous dire que la suite de la série risque d'être plutôt intéressante. M.G Spyreading  

Note :
7/10

dimanche 20 mai 2018

Running Man ★ Stephen King

Publié chez : Le livre de poche
Date : 2014
Pages : 316
Prix : 7.10 euros. 

Lu durant Mars 2018.
          Genre : Science-Fiction, Policier.          

Ben Richards vit dans un futur proche, en Amérique. Une Amérique contrôlée par The Network. L'opinion publique est forgée par Free-Vee, une télévision obligatoire dans tous les foyers. Les pauvres n'ont aucun espoir, n'auront jamais de travail décent, de conditions de vie décentes, de mort décente. A moins qu'ils ne participent aux jeux. Afin de soigner sa fille et de sauver sa femme de la prostitution, Ben Richards est volontaire pour les jeux et il est sélectionné pour le jeu ultime : le Running Man. L'objectif du jeu : survivre aussi longtemps que possible. Il doit se filmer 2 fois par jour pour prouver qu'il est encore en vie et aussi pour faire monter l'audimat. S'il survit 1 mois, il a gagné. Sinon, la personne qui le tue reçoit un prix du Network.



CE QU'EN PENSE SPYREADING :

J'ai acheté ce livre il y a quelques mois car j'étais très très tentée par la quatrième de couverture. Le livre n'étant pas épais, je voulais débuter avec ma découverte du maître Stephen King. Même si j'ai mis plusieurs semaines à arriver au bout de cette lecture, je dois avouer avoir été époustouflée par le génie de l'auteur.

L'histoire se déroule pendant les années 2020, sous un régime totalitaire, les Etats-Unis sont divisés en deux clans : Les riches sont très riches, les pauvres sont très pauvres. Une société de production de jeux pervers et sadiques obligent tous les habitants à devenir téléspectateur. Ben Richards, lui fait partie du clans des pauvres. Vivant avec sa femme et sa petite fille gravement malade, il décide de se porter candidat à l'un des jeux télévisés refusant que sa femme ne se prostitue plus pour pouvoir soigner sa fille. De tests en tests, Ben est finalement retenu pour le jeu le plus dangereux, La Grande Traque. Une chasse à l'homme dans tout le pays. Contre sa vie, les chasseurs (de banales personnes) reçoivent une très grosse compensation financière. Ben se lance à corps perdu dans cette traque qui ne le laissera pas indemne. 

Le livre ayant été écrit en 1982 et publié en France en 1988, l'œuvre demeure pour autant angoissant tant il est réel et d'actualité. Dans une société où le capitalisme et la télévision prennent une grande place dans notre monde, on ne peut rester indifférent à la vision de ce que King avait de notre monde il y a trente ans. 

Si le côté apocalyptique et surréel fut dés le début présenté à nous, on angoissait d'avance de ce qui allait se passer pour notre héros au fil des pages. Les chapitres sont plutôt courts ce qui nous permets de nous plonger pleinement dans l'histoire. 

Le héros se retrouve très souvent dans des situations à risques et est contraint de se déguiser ou de se grimer à de nombreuses reprises. Tout comme lui, on a le cœur qui se serre de trouille lorsqu'il se retrouve coincé sous des bâtiments ou lorsqu'il est confronté à des personnes qui lui veulent du mal. Stephen King maîtrise donc définitivement l'art de nous mettre dans des états de stress. 


Néanmoins, même si l'histoire m'a énormément plu, je dois bien avouer m'être parfois un petit peu ennuyée. En effet, je m'attendais à plus de secousses, plus de punch, plus d'actions et au final, on se retrouve plongé dans la tête de Ben et à se retrouver se planquer avec lui pendant des chapitres et des chapitres. 

Heureusement, le final relève tout ! Impressionnant et à la fois presque prévisible. Aux vues des événement qui arrivaient à notre personnage, on savait que tôt ou tard cela se finirait en bain de sang. Et là, on se sent comme libéré, comme le personnage. 

Ce fut mon tout premier Stephen King et je dois bien avouer qu'il est Maître dans l'art de faire angoisser ses lecteurs. On s'en ronge les ongles tellement on stresse. Chaque mot est choisi avec soin, chaque détail compte pour l'auteur et cela rend son style donc, inimitable.

Pour conclure, malgré quelques petites lenteurs sur ce roman, je dois avouer avoir adoré découvrir la plume de l'auteur et surtout, j'ai tout de même bien adoré cette histoire qui semble si réelle et possible dans le monde actuel dans lequel on vit. Je vous le recommande chaudement. M.G Spyreading  

Note :
7/10

Saga : Beautiful, tome 1,5 : Beautiful Bitch ★ Christina Lauren

Publié chez : Pocket
Date : 2015
Pages : 156
Prix : 4.95 euros. 
Tome 1.5 : Beautiful Bitch

Lu durant mars 2018.
          Genre : Romance, érotique.          

>> Saga : Beautiful.

Reprenant là où s'arrêtait Beautiful Bastard, Chloe Mills et Bennett Ryan poursuivent leur relation sulfureuse et loin d'être de tout repos...

Juste au moment où la carrière de Chloe commence à décoller, Bennett aimerait que les choses ralentissent afin de pouvoir passer ne serait-ce qu'une nuit de folie avec sa copine. Mais après qu'il ait refusé de prendre non pour réponse, Chloe et Bennett se retrouvent soudain avec deux billets d'avion, dans une villa française et une surprenante conversation qui va les mener exactement là où Bennett le voulait : sous la couette.



CE QU'EN PENSE SPYREADING :


J'avais tellement aimé le premier tome de cette petite série érotique que j'avais super hâte de retrouver nos deux personnages principaux de Beautiful Bastard, Chloe et Bennett. Je n'ai pas été déçue. 

Nous retrouvons nos deux héros juste après la fin du premier tome. Se rendant compte qu'ils s'aimaient, Chloe et Bennett tentent de passer le plus de temps possible ensemble afin de vivre pleinement leur Amour. Seulement, entre leurs jobs, et les obligations qui vont avec, les deux amoureux n'arrivent plus à se trouver. Dans une série de malchance, Bennett essaye tout de même d'offrir un petit moment de bonheur à Chloe en l'emmenant dans le sud de la France pour quelques jours de bonheur... mais, ce ne sera pas de tout repos.

Tout comme le premier tome, j'ai adoré retrouver ces deux personnages qui s'aiment d'un amour assez cru. Tout en étant romantique, Chloe et Bennett apportent aussi cette touche un petit peu hilarante qui fait de leur relation bien plus que celle de deux amants, mais surtout celle de deux meilleurs amis qui essayent de partager le maximum de choses ensemble.

Alors évidemment, quand Bennett décide d'emmener sa belle dans le sud de la France, rien ne se passe comme prévu. Chloe happée par son travail, est contrainte de repousser son départ pour diverses raisons, ce qui plonge notre beau mâle dans tout un tas de réflexion. 

Evidemment, les moments hot sont toujours aussi présents mais comme j'adore le dire, ça ne fait pas vulgaire, ça donne un côté pimenté à la relation si mignonne de Chloe et de Bennett. La jeune femme qui paraît si douce se révèle alors être une sacré demandeuse et quand elle veut son homme, elle ne passe pas par quatre chemins et le lui dit franchement avec un aplomb qui peut peut-être déranger certains lecteurs, mais pas moi.  

L'auteur à quatre mains
Christina Lauren continue de nous emmener dans cet univers toujours un brin mystérieux mais en aucun cas complexe comme on a pu en voir dans d'autres sagas. Ici, c'est frais, et c'est bon. On ne se prends pas la tête avec des personnages complexes, c'est doux, simple et ça fait du bien.

Pour conclure, ce tome 1.5 n'est pas un coup de cœur mais j'ai tout de même adoré retrouver nos deux protagonistes dans cette petite nouvelle qui se termine en beauté. J'ai maintenant hâte de découvrir Max, le meilleur ami de Bennett dans Beautiful StrangerM.G Spyreading  

mardi 8 mai 2018

Saga : Miss Pérégrine et les enfants particuliers, tome 1 ★ Ransom Riggs

Publié chez : Bayard (Jeunesse)
Date : 2012
Pages : 432
Prix : 14.50 euros. 
Tome 1 : Miss Pérégrine et les enfants particuliers

Lu durant février 2018.
          Genre : Jeunesse, Fantastique.          

>> Saga : Miss Pérégrine et les enfants particuliers.

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu'il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d'enfants qu'il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu'il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s'accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu'à suivre les dernières instructions qu'a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle...


CE QU'EN PENSE SPYREADING :


Cela faisait des années que je voyais des avis sur cette saga et j'avoue, que j'ai mis du temps à me décider à le faire sortir de ma PAL. Finalement, pioché dans ma Book Jar, je me suis rendue compte que j'avais mal jugé ce livre et au final, j'ai dévoré cette histoire en une journée.

Jacob, un adolescent plutôt discret et réservé est très proche de son grand-père Abraham, contrairement au père de Jacob et à sa sœur peu proches de leur père. Un beau jour, alors qu'il travaille dans la petite supérette du coin, Jacob reçoit un appel à l'aide de son grand-père inquiétant. Ni une ni deux, le jeune homme se rends au plus vite chez Abraham et découvre une maison saccagée. Dans le jardin, l'adolescent retrouve son grand-père inerte. Une étrange créature se présente à lui entre les arbres. Tout d'abord considérée comme une hallucination de la part de ses proches et de son psychiatre, Jacob apprends vite qu'Abraham cachait de grands secrets liés à une certaine gouvernante d'un orphelinat d'enfants très particuliers. Petit à petit, il comprends que les histoires racontées par le vieil homme n'étaient pas des sottises. Le jour de son anniversaire, il demande à son père de l'accompagner sur cette fameuse île où se trouve cet orphelinat...

Ce livre est addictif. Je n'ai pas pu le lâcher jusqu'à la fin tellement l'histoire est fantastique et belle. Nous sommes dans un univers très sombre mais en même temps très coloré par tous ces enfants que Jacob apprend petit à petit à connaître. Chacun avec sa particularité et sa différence.

On fait rapidement la connaissance de Miss Pérégrine en se replongeant dans le passé, dans cette espèce de boucle qui nous refait vivre la même journée éternellement. J'ai adoré ce concept car il y avait de bonnes raisons là derrière.

Notre héros comprend de plus en plus les raisons pour lesquelles son grand-père, enfant, s'était retrouvé dans le même orphelinat que ces enfants et aussi, il comprends pourquoi lui, il peut y accéder.

Le final de cette histoire est brillantissime et magnifiquement bien décrit. On s'y croit réellement, on y plonge tête la première et on a juste envie d'entrer dans ce monde afin d'aider ces enfants à vivre comme ils le veulent.

L'écriture de Ransom Riggs est délicieuse, tout est dans la description, dans la réflexion d'un personnage adolescent, en pleine découverte de son identité mais aussi des secrets de famille. On plonge tête la première dans cet univers bien construit et merveilleux. Les photos en noir et blanc qui font un petit peu flipper, rajoute du cachet au livre et lui donne un côté réaliste qui n'est pas déplaisant.

Pour conclure, j'ai regarder le film le soir même et je dois avouer avoir été un petit peu déçue de la fin surtout, que je ne trouve absolument pas concordante avec celle du livre. Néanmoins, la réalisation de Tim Burton correspond bien à l'univers du livre. D'ailleurs, j'ai sur-aimé Eva Green dans le rôle de Miss Pérégrine.

Donc, j'ai super hâte de retrouver Jacob et les enfants particuliers dans la suite de leurs aventures ! Je vous recommande chaudement cette histoire, c'est un vrai bijou !M.G Spyreading  



Note : 9/10




vendredi 16 mars 2018

Saga : Fifty Shades, tome 4 : Grey ★ E.L James

Publié chez : JC Lattès
Date : 2015
Pages : 556
Prix : 17.00 euros. 
Tome 4 : Grey

Lu durant février 2018.
          Genre : Romance, Contemporain, Érotique.          

>> Saga : Fifty Shades.

Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu'au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l'oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d'émotions qui le dépassent.
À l'inverse des autres femmes, Ana l'ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d'homme blessé derrière l'apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d'estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?


CE QU'EN PENSE SPYREADING :


Après avoir lu presque cent-vingt pages j'ai pris la décision d'abandonner cette lecture devenu bien trop ennuyeuse et sans intérêt pour moi.  

Grey, raconte l'histoire du premier tome de la saga "Cinquante Nuances de Grey" mais sous le point de vue de Christian Grey. On se retrouve plongé dans sa tête lorsqu'il rencontre l'innocente Anastasia Steele, puis ses pensées lorsqu'il comprend que cette dernière l'obsède. 

Mais avec moi, ça ne l'a pas fait du tout ! Je ne suis pas du tout mais alors pas du tout branché par ce genre d'histoire que je juge de commerciale. Après tout, à part quelques passages où Christian Grey se retrouve seul ou en compagnie de ses employés, le reste se composent des mêmes scènes que du tome un de la saga originale. Sans grand intérêt.

Parce que je me suis ennuyée. Après tout, maintenant que je connais le fin mot de cette histoire et que je me souviens avec plus ou moins de précision ce qu'il se passe dans le premier tome, je n'ai pas envie de relire la même histoire même si le point de vue change. D'autant plus que la plus grosse partie du roman se compose des mails et messages envoyés entre Ana et Christian, ce que nous avons à l'identique dans le premier volume.

Même le fait de retrouver ce couple que j'avais pourtant adoré ne m'a fait ni chaud ni froid. Non, j'insiste vraiment sur le fait que je n'y ai vu aucun intérêt.

E.L James
nous offre alors une copie à quelques exceptions près de son premier tome. Du coup, je ne peux pas vraiment juger ce quatrième tome. 

Vous l'aurez donc compris, ce quatrième tome de la saga "Cinquante nuances" ne m'aura servi à rien. Je me suis ennuyée du début jusqu'à ce que je décide d'arrêter. Je m'excuse pour ceux qui ont adoré, mais pour moi, ça reste seulement un bouquin commercial. 

Un conseil : contentez-vous de la série originale qui est très sympa tout de même. M.G Spyreading  



Note : 4/10

mercredi 14 mars 2018

Saga : Rebecca Kean, tome 4 : Ancestral ★ Cassandra O'Donnell

Publié chez : J'ai Lu (Darklight)
Date : 2013
Pages : 455
Prix : 12.20 euros. 
Tome 4 : Ancestral

Lu durant Février 2018.
          Genre : Bit-lit.          

>> Saga : Rebecca Kean

Histoire de bien commencer la saison, le Mortefilis a décidé d’envahir la Nouvelle Angleterre. Ça tombe bien, avec la disparition de Raphael, repousser une armée de redoutables vampires était tout ce dont j’avais besoin ! Malgré mon inquiétude et une situation plus que critique, je me dois d’organiser la défense de notre territoire. Et croyez-moi, il va falloir la jouer serré !



CE QU'EN PENSE SPYREADING :


Un quatrième tome excellentissime qui confirme que Cassandra O'donnell est devenue une référence en Urban Fantasy francophone. J'ai absolument adoré cet opus de la série "Rebecca Kean", bien meilleur que le troisième à mon goût !

Rebecca Kean a la mauvaise surprise de se retrouver face à l'armée du Mortefillis qui se présente au Manoir de Raphael. Notre Assayim est donc seule à affronter ces vieux vampires alors que son amant, est toujours introuvable. Grâce à l'aide de ses amis (Bruce, Beth, Gordon...) et des chefs des clans (Baetan, Aligarth...), elle parvient à affronter avec difficultés l'armée du Mortefillis. Cette petite guerre terminée, la jeune femme redevient alors l'Assayim et enquête cette fois-ci chez le clan des muteurs, dirigé par le séduisant Aligarth. En effet, des métamorphes sont tués un peu partout en ville et débarrassés de leur magie Entre deux missions, Rebecca doit faire face aux nouvelles crises et étrangetés de sa fille, Leo ainsi qu'à son cœur qui ne cesse de battre pour Raphaël (devenu très puissant)... 

Ce tome quatre est vraiment aussi excellent que les deux premiers. Ici, nous plongeons tête la première dans les enquêtes de notre tueuse. Et, c'est un vrai plaisir de faire plus ample connaissance avec le chef du clan des muteurs, Aligarth, qui s'avère être très séduisant. Un tome plein d'humour, d'actions et de scènes un peu olé-olé. 

Raphaël, le puissant vampire est légèrement absent dans ce tome-ci (navrée pour ceux et celles qui bavent dessus). Pour ma part, cela ne m'a pas gêné étant donné qu'il n'est pas le personnage masculin que j'aime le plus dans cette série. Alors, finalement, son absence ne m'a pas dérangé. Et puis, ce fut l'occasion de voir un peu plus Bruce, le confident, le meilleur ami de Rebecca qui est fou amoureux d'elle et aussi, de faire la connaissance du séduisant Aligarth.

Un autre personnage qui prend une grande place dans cet opus, c'est le chef du clan des démons, Baetan. Ici, il est hilarant et se sert de son pouvoir pour aider Rebecca (dans le cadre d'un accord commun, je tiens bien à la préciser). Car on le sait, Baetan ne fait jamais rien sans rien. Je fus ravie de retrouver notre petite Beth, si mignonne et fidèle soit-elle en compagnie de son partenaire, Khor. Un petit passage avec Gordon, le chef de la meute qui continue de me plaire de part son côté paternel. Et enfin, Bruce... le possessif légèrement différent de ce qu'il était avant. 

Le clan des chaman est également au rendez-vous. Lorsque Leonora, la fille de Rebecca est prise d'espèce de crise, notre héroïne est contrainte de demander de l'aide à ce clan qui lui semble si étrange. On attends la suite pour en savoir plus...

Et enfin ! CE FINAL ? On en parle ? Non parce que, franchement c'est un final qui nous laisse sur notre fin. Comment l'auteur a-t-elle pu nous laisser comme ça avec cette héroïne et ce nouveau problème qui se présente à elle ? 

Cassandra O'Donnell confirme avec ce quatrième tome que la série Rebecca Kean fait partie de mes séries d'Urban Fantasy chouchou. On s'approche de la perfection. Les tomes se lisent toujours très vite, c'est fluide et ça fait du bien.

Pour conclure, je continue toujours de vous conseiller cette série du plus profond de mon cœur. Plongez dans cette univers bercé par une héroïne qui a un sale caractère, croyez-moi, vous en serez ravi(e)s.
M.G Spyreading  


Note : 10/10