dimanche 31 août 2014

Bilan lectures Aout #5

En ce mois d'Aout, il y a eu de nombreuses découvertes mais également beaucoup de coup de cœur. Chose qui ne m’était pas arrivé depuis des lustres. Le premier du mois est le onzième tome de ''La communauté du sud'' de Charlaine Harris. Le second vient du final de la saga ''Hunger Games'' et enfin le troisième vient du premier tome des aventures d'Harry Potter.
 

"La communauté du sud, tome 11 ; Mort de peur" de Charlaine Harris : Chronique.
"Betty" d'Annie Blayo : Chronique.
"Hunger Games, tome 3 ; La révolte" de Suwanne Collins : Chronique.
"Chasseuses d'aliens, tome 1 ; Fatal rendez-vous" de Gena Showalter : Chronique.
"Syngue Sabour" d'Atiq Rahimi : Chronique
 "Harry Potter, tome 1 ; Harry Potter a l’école des sorciers" de J.K Rowling : Chronique.


IN MY MAILBOX :


REÇUS : 

>> La confrérie de la dague noire, tome 2 : L'amant éternel de J.R Ward <<
>> Chroniques des vampires, tome 1 : Entretien avec un vampire de Anne Rice. <<
>> Syngue Sabour de Atiq Rahimi. <<
>> La communaute du sud, tome 12 : Mort sans retour de Charlaine Harris. <<

Avis éclairs #4

Carmen de Prosper Mérimée.

Une histoire pleine de longueur, sans grand intéret selon moi. Je n'ai même pas eu le courage de le terminer tellement j'ai trouvé cette histoire trop longue et trop descriptive. 

Lue en juillet 2014, j'ai lu une soixantaine de pages avant de me décider à l'abandonner. Je ne pense d'ailleurs ne pas le reprendre. 

Pour le moment, il est dans ma bibliothèque, je ne sais pas encore si je vais m'en séparer ou non. Peut être un jour voudrais-je le reprendre mais pas pour le moment en tout cas.

En conclusion, je ne vous conseille donc pas ce classique car il est bien trop long et lent et on perd vite le fil de l'histoire.



L'Atelier de Jean-Claude Grumberg.

Lu dans le cadre de mon année de terminale en Français, cette pièce de théâtre raconte le retour à la vie "normale" après les dégâts de la guerre dans un atelier de couture.

On y rencontre différents personnages féminins et masculins, chacun ayant vécu la guerre d'une certaine manière et qui tente de se relever. J'ai d'ailleurs eu un gros coup de coeur pour le personnage de Mimi qui m'a fait mourir de rire avec ses réflexions faites à ses collègues et ses aventures et anecdotes !

Cette pièce est donc très sympathique, très belle également, on y retient la belle plume du dramaturge, Jean-Claude Grumberg. Je vous la recommande.
Billy Elliot de Melvin Burgess.

Billy Elliot est le livre qui m'a donné le goût de la lecture. Lu en sixième (donc il y a un loooong moment), j'apprécie toujours autant le relire de temps en temps. 

Ce livre est pour moi indémodable. Il parle de l'enfance de Billy, jeune garçon forcé de faire de la boxe (tradition familiale) alors qu'il est intéressé par la danse classique. Son père lui interdit de prendre ces cours aux côtés de Mrs Wilkinson. Jadore toujours autant Tony le grand frère de Billy.

En bref, Billy Elliot, est un roman jeunesse que je recommande fortement.

Saga : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des Sorciers - J.K Rowling

>> HARRY POTTER À L'ECOLE DES SORCIERS de J.K ROWLING
>> Saga : Harry Potter.

Publié aux éditions Folio (Junior) - Octobre 2011 (réédition) - 312 pages - 8.00 euros. Lu durant Août 2014.

          Genre : Jeunesse, Fantastique.          

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l'entoure ? Et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

* * * 
COUP DE CŒUR AOÛT 2014
Saga connue dans le monde entier, Harry Potter fut pour moi une découverte en livre (pour cause, le premier tome sorti en 1998 en France, je n'avais que trois ans). Bien entendu, je suis très très fan des films qui ont fait un succès planétaire, mais les livres n'avaient jamais été tenus dans mes mains.

Et quel régal ! Je comprend totalement les amoureux et amoureuses de la saga littéraire. Comment dire, j'ai littéralement adoré ce premier tome. Cela m'a permit de replonger dans l'univers de ce sorcier très célèbre. J'ai vraiment dévoré ce premier tome, les pages se sont tournées toutes seules, c'était vraiment très agréable. 

Pour une fois, je n'ai même pas cherché à comparer les différences entre livre/film, au contraire j'avais vraiment l'impression de lire une histoire que je ne connaissait pas et j'ai vraiment apprécié cela. J'ai d'ailleurs adoré cette fin avec un certain professeur bégayeur dont je n'avais plus de souvenirs donc, encore une fois c'était fort agréable.

L'écriture de J.K Rowling est juste FABULEUSE, rien à redire sur son style, après tout si tant de gens ont adoré cette saga, c'est avant tout pour l'histoire passionnante mais aussi pour le style d'écriture de J.K Rowling qui est vraiment exceptionnel. 

J'ai bien entendu adoré les personnages, du moins les gentils. J'ai adoré les frères George et Fred Weasley qui m'ont fait mourir de rire, j'ai adoré Ron et Hermione, les fidèles amis d'Harry. J'ai bien entendu détester la famille Dursley et notamment le fils Dudley. Un gosse à claques, vraiment ! Drago Malefoy est bien sûr célèbre dans ce premier tome pour être l'ennemi d'Harry et être hautain et prétentieux. Ce premier tome m'a également permit d'apprécier encore plus le Professeur Severus Rogue, un personnage que j'adore !

Pour terminer cette chronique, je tiens juste à dire que j'ai adoré ce premier tome, que je lirai prochainement le second tome afin d'être une fois de plus émerveillée par l'univers !

Cette saga n'est en aucun cas démodé ! Elle continue de charmer de nombreux lecteurs et vraiment, si vous êtes comme moi, que vous hésitez à vous lancer dans la saga littéraire, ne vous posez plus cette question et foncez la lire ! 

En conclusion, un énorme coup de cœur pour ce premier tome.M.G Spyreading 

Note : 10/10

samedi 30 août 2014

Syngué Sabour - Atiq Rahimi

>> SYNGUE SABOUR d'ATIQ RAHIMI

Publié aux éditions Folio - Février 2010 - 138 pages - 5.70 euros. Lu durant Août 2014.

          Genre : Contemporain.          

"Cette pierre que tu poses devant toi... devant laquelle tu te lamentes sur tous tes malheurs, toutes tes misères... à qui tu confies tout ce que tu as sur le coeur et que tu n'oses révéler aux autres... Tu lui parles. Et la pierre t'écoute, éponge tous tes mots, tes secrets, jusqu'à ce qu'un beau jour elle éclate. Elle tombe en miettes. Et ce jour-là, tu es délivré de toutes tes souffrances, de toutes tes peines... Comment appelle-t-on cette pierre ? "

En Afghanistan peut être ou ailleurs, une femme veille son mari blessé. Au fond, ils ne se connaissent pas. Les heures et les jours passent tandis que la guerre approche. Et la langue de la femme se délie, tisse le récit d'une vie d'humiliations, dans l'espoir d'une possible rédemption.



* * * 

Hum, alors ! J'avais compris dés le début que cette histoire, soit on l'aimait au point que ce soit un coup de coeur, soit on la détestait. Moi, je fais plus partie de la deuxième catégorie. Je n'ai pas du tout aimé cette histoire et je le regrette beaucoup parce que elle me donnait tellement envie lorsque je l'ai eu. 

La première chose qui m'a déçue, c'est le côté un peu fouillis de la narration. Un coup pour les dialogues, il y avait des guillemets, un coup des tirets. Il n'y a pas de chapitres ce qui est une chose qui me dérange beaucoup. Pour ma part, j'apprécie énormément avoir des chapitres pour pouvoir me stopper à un passage particulier, et reprendre un autre chapitre après sans avoir besoin de couper en pleine action. 

Le prix Goncourt est entièrement mérité tout de même, je l'avoue bien. L'histoire est très belle. Cette femme, au chevet de son mari totalement inconscient et inerte, lui racontant ses plus gros secrets alors qu'elle le connait à peine, c'est une jolie histoire. Mais, je n'ai vraiment ressenti aucune affection pour cette femme. 

Elle est vulgaire, elle n'est pas pudique. Elle nous raconte indirectement ses aventures -principalement- sexuelles avec un langage grossier, voir cru. Pour moi, ça m'a presque gêné de savoir les positions qu'elle fait avec son mari au lit pendant l'acte. Je sais que c'est une histoire fictive, mais j'ai trouvé ça tellement personnel que j'en ai cru me retrouver devant une femme désespérée qui me raconte sa vie intime dans les moindres détails.
 
Je ne suis pas quelqu'un qui est choquée d'entendre parler de sexe dans un roman (Après tout, je lis de l'Urban Fantasy), et puis de toute manière, aujourd'hui le sexe fait entièrement partie de notre société, de notre quotidien du coup, ce n'est pas choquant. Ce qui m'a choquée et gênée c'est vraiment sa vulgarité qui m'a rendue limite folle. 
 
Cette femme parait tellement classe, tellement polie, tellement fidèle à son mari que l'on ne se doute pas une minute qu'elle puisse sortir de si horribles choses de sa bouche.  

Le style d'écriture de Atiq Rahimi est très agréable à lire, je l'ai trouvée très fluide, très simple mais vraiment très sympathique. 

En bref, je ne dirai rien de plus dans cette chronique, je n'ai donc pas vraiment apprécié ma lecture, bien au contraire. En revanche, je la recommande à tous ceux qui ont le coeur assez lourd et bien attaché pour supporter la vulgarité et surtout, certaines actions de ce roman qui sont un peu dures à digérer. M.G Spyreading

Note : 4.5/10

Saga : Chasseuses d'aliens, tome 1 : Fatal Rendez-vous - Gena Showalter

>> FATAL RENDEZ-VOUS de GENA SHOWALTER
>> Saga : Chasseuses d'aliens.

Publié aux éditions J'ai lu (Crépuscule) - Octobre 2012 - 315 pages - 6.90 euros. Lu durant Août 2014.

          Genre : Romance, Bit-Lit.          

Traqueuse d'aliens aux méthodes musclées, Mia Snow appartient à une brigade d'élite qui tente d'imposer la loi humaine aux hordes sauvages débarquées à New Chicago. Lors d'une enquête, son coéquipier est grièvement blessé. Une seule personne peut le sauver : Kyrin, un Arcadien, la plus redoutable des races aliens. En échange, ce dernier exige d'elle qu'elle trahisse les siens. Tiraillée entre son devoir et l'attraction irrésistible qui la lie au dangereux Byrin, Mia fera-t-elle le bon choix ?

* * * 

Quoi ?! Après les vampires, les loups-garou, les démons et autres créatures fantastiques et génialissime, Gena Showalter créer une série d'Urban Fantasy en compagnie... d'aliens. Bon en même temps, pas difficile de deviner qu'il s'agit d'aliens quand on en voit le titre, n'est-ce-pas ? Un début de saga donc très original, très sympathique et vraiment, addictif ! 
 
Bon, je suis honnête, à mes yeux tous les aliens ressemblent à de petits bonhommes vert à la tête ronde et les yeux gros et noirs (ou alors ils me font penser à E.T ou les aliens de Chicken Little). C'est pour ça que vu la quatrième de couverture, j'ai eu peur que Mia Snow tombe sous le charme du sosie d'E.T. Bien heureusement, elle tombe sous le charme de Kyrin, une bombe sexuelle, un canon de première classe. Bon, OK, il a les cheveux blancs mais, il a un certain charme et il arrive parfaitement à faire tourner en bourrique Mia.
 
Bref, revenons-en au livre. Dans ce premier tome, nous suivons Mia Snow qui travaille dans l'A.I.R, une brigade d'élite qui doit se débarrasser des aliens néfastes sur leur terre. Suite à la blessure de son coéquipier, Dallas, elle doit s'allier à Kyrin, un alien de la pire race (Arcadien) afin qu'il l'aide à sauver son ami et l'aider également dans l'enquête suite à des meurtres causés par des aliens. Kyrin tente tout d'abord d'être amical, serviable mais lorsqu'il aperçoit que Mia est une vraie tête de mule, il lui propose de trahir sa brigade en échange de la vie de son coéquipier. Malgré toute sa résistance, Mia devra supporter le charme et l'attirance qu'elle éprouve envers Kyrin. 
 
L'histoire en elle-même est très originale. Rien de révolutionnaire, c'est le plan classique de l'Urban Fantasy (Une héroïne au fort caractère, un monde urbain où se développent des espèces fantastiques). Mia à le sang chaud et n'hésite pas à sortir pistolet et couteau pour se défendre. Elle ne vit que pour son travail et passe son temps à blaguer avec ses collègues hommes. Elle n'hésite pas non plus à se battre face à Kyrin, coups de poing et coups de pied, tout y passe ! Kyrin de son côté, apprécie ce que lui offre la traqueuse même si leur attirance mutuelle les pousse à échanger baisers et caresses.
 
Le caractère bien fort de Mia m'a énormément plu. Elle est culottée, droite, elle n'a peur de rien, elle sait ce qu'elle fait. Elle ne vit que pour son travail, passe son temps à traquer les aliens. C'est un garçon manqué qui apprécie avoir ses armes auprès d'elle et ses bottines ! Kyrin, lui, va lui faire tourner la tête au point que la jeune femme pourtant si droite et loyale envers son travail, se frottera à l'ennemi (et pas seulement au sens figuré, n'est-ce-pas). 
 
Et bien oui, car dans la plupart des sagas d'Urban Fantasy, l'attirance sexuelle ou des actes sexuels sont racontés dans les romans. De manière détaillée ou non, ce premier tome de cette saga fait partie de ceux dans lequel le moindre mouvement est décrit. La scène de sexe présente dans le livre dure environ cinq pages, et Gena Showalter y décrit tout dans les moindres détails, (les sensations, les "positions", etc). Ce petit côté pimenté peut gêner certains lecteurs mais ce ne fut pas mon cas, au contraire, j'espérais bien qu'il se passerait quelque chose entre ces deux personnages. Donc, pour ceux qui veulent lire de la Bit-Lit mais qui ne veulent pas avoir ce genre de scène dedans, je vous recommande d'autres sagas (Cf : Mercy Thompson de Patricia Briggs). 
 
L'écriture de Gena Showalter est délicieuse. Je suis totalement fan de son style. Délicat, chaque mot est choisi avec précision. Elle sait parfaitement accordé son vocabulaire en fonction des passages, des actions...C'est vraiment très agréable à lire, très fluide.
 
Un seul petit bémol pour ce premier tome en revanche, et cela concerne l'enquête sur laquelle travaille Mia : Chaque moment où elle a un doute sur un suspect, un évènement... Hop ! Quelques minutes plus tard, une vision fuse de son cerveau et c'est automatiquement l'élément de réponse à ses questions. J'ai trouvé cela un peu trop simple, j'aurai préféré que l'auteur nous concentre sur l'enquête... OK, Mia détient un atout particulier pour trouver les réponses à tout mais bon, faut pas abuser, hein ? De plus, la fin est prévisible depuis le milieu du roman, ce qui est dommage. J'aurai préféré avoir la surprise concernant cette fin. 
 
Pour résumé, ce premier tome est fort sympathique et original. Je vous recommande vraiment de lire cette saga pour vous enticher comme moi des beaux Aliens (Et oui, je n'aurai jamais cru dire ça un jour dans ma vie) et de vous attacher au caractère sensationnel de l'héroïne. 
 
Pour informations, chaque tome concerne un nouveau personnage donc, avec regret je ne retrouverai ni Mia ni Kyrin en personnage principal dans la suite mais je compte bien la lire tout de même. 
 
Pour vraiment conclure, c'est un début que je vous recommande et que vous devez lire si vous aimez ne serai-ce qu'un peu l'Urban Fantasy. M.G Spyreading 

Note : 7.5/10

vendredi 22 août 2014

Saga : Hunger Games, tome 3 : La révolte ★ Suzanne Collins

Publié chez : Pocket Jeunesse
Date : 2011
Pages : 416
Prix : 18.15 euros. 
Tome 3 : La révolte


Lu durant août 2014.
          Genre : Dystopie.          

>> Saga : Hunger Games.
Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.



CE QU'EN PENSE SPYREADING :
Coup de cœur Août 2014


ENFIN, presque un an après avoir lu le tome deux, je me replonge dans l'univers si addictif qu'a créé Suzanne Collins. Ce final est à la hauteur de mes attentes malgré quelques appréhensions du aux critiques sur la blogosphère. Ce tome est merveilleux, horrible, déchirant et très addictif, comme les deux précédents qui ont aussi été des coups de cœur. 

Katniss quitte une nouvelle fois les Hunger Games presque indemne. Elle a réussi a en sortir vivante mais, pour elle et son entourage les ennuis ne font que commencer. L'horrible Président Snow a décidé de lui déclarer la guerre à elle, le geai moqueur, symbole de la rébellion. Tout Panem se révolte contre le Capitole.

Je ne préfère ne pas en dire plus sur ce tome-ci de peur de spoiler ceux ne l'ayant pas encore commencé. Que dire ? Ce tome est différent des deux précédents, il est plus sombre, on voit vraiment que toutes les décisions que pourra prendre Katniss auront de réels impacts sur la vie dans les Districts, des impacts sur ses amis, alliés et sa famille. On tremble avec elle face aux décès de certaines personnes, proches ou non d'elle, on pleure de nombreuses fois et notamment à la fin. On se dit que ça n'en finira jamais...

Mais grâce à la plume fabuleuse de Suzanne Collins, tous les évènements, les sentiments de Katniss, les lieux, les personnages, tout est décrit avec précision afin de nous aider à nous imaginer tout ce qui se passe. Même quand on imagine comment cette histoire va finir, l'auteur nous surprends toujours. Son écriture est magnifique, fabuleuse, d'une très grande qualité et surtout addictive. 

J'ai été ravie de revoir tous les personnages principaux : Katniss, Peeta, Gale, Haymitch, Prim, Finnick, Johanna ou encore Plutarch Heavensbee. On retrouve Effie plus tard avec un rôle bien moins important que dans les deux tomes précédents. On découvre avec effroi l'absence de Cinna (le styliste de Katniss) et le personnage de la présidente Coin qui nous intrigue beaucoup. 

Une fois de plus, la saga Hunger Games m'aura tenu en haleine pendant tout le long de ce tome, on est à la fois triste de cette fin mais aussi heureux. Mais ce qui m'attriste le plus, ce fut de me dire qu'il n'y en aura âs d'autres. À présent, attendons sagement les deux derniers films de la saga.

Si vous ne connaissez pas la saga Hunger Games ou si vous hésitez à vous lancer dedans, n'y penser plus et foncez, vous ne le regretterez pas. Vous deviendrez addicts comme beaucoup des lecteurs de cette saga, moi la première. 

En conclusion vous l'aurez compris, ce final est un énorme coup de cœur ! M.G Spyreading  




Note : 10/10



mercredi 20 août 2014

Betty ★ Annie Blayo

Publié chez : Editions Baudelaire
Date : 2014
Pages : 301
Prix : 19.50 euros. 


Lu durant Août 2014.
          Genre : Contemporain.          

Betty nous ressemble un peu. C'est une jeune fille qui doute, qui aime, qui déteste, se pose toutes sortes de questions. Mais c'est surtout une fille qui se cherche, qui veut savoir qui elle est et ce qu'elle veut.
Jeune orpheline nigériane, tout lui échappe dés sa plus tendre enfance. Pourtant, elle réalise le rêve de beaucoup d'enfants du tiers-monde : visiter New-York. Elle traverse toute une série de péripéties qui la feront osciller entre renoncement et lutte, acceptation et reniement : tous ces sentiments qui parsèment notre quotidien.


CE QU'EN PENSE SPYREADING :
SERVICE PRESSE avec les éditions BAUDELAIRE.

Les éditions Baudelaire m'ont une fois de plus permis de découvrir une petite perle de la littérature française. Ici, dans ce roman d'Annie Blayo, nous suivons les aventures de Betty, jeune fille orpheline qui quitte le Nigéria pour tenter de vivre une vie plus accessible où notamment, elle pourrait réaliser ses rêves. Betty est une jeune fille simple, elle est comme nous. Autour de ses rencontres, de ses amours, de ses aventures, de ses moments de drame, on s'identifie à elle d'une manière ou d'une autre. Betty est une jeune femme pleine de beauté, autant à l'extérieur, qu'à l'intérieur. 

On découvre Betty lorsqu'elle est enfant et on la quitte lorsqu'elle est adulte. Entre deux, ses aventures bonnes ou mauvaises nous sont racontées avec beaucoup de simplicité. Des évènements qui nous sont familiers, que nous avons déjà connu tous : Des Trahisons, Le premier amour, des décès, des moments de joies, de l'amitié. Au fond, Betty est une jeune femme qui vit une vie comme n'importe qu'elle jeune femme de son âge.

La partie de son enfance est assez courte et ne dure que quelques pages. On y apprend alors que Betty, perd sa mère des suites du suicide de cette dernière. Elle est donc élevée par le couple, Carlos et Lisa. Lors de sa rencontre avec une amie de cette dernière, Kate, la jeune fille décide de quitter son pays pour partir avec cette femme à New-York. On découvre avec effroi son installation, on l'envie mais on a également de la peine pour elle aux vues de l'éducation que lui donne Kate. 

Betty rencontrera l'amour, fera la connaissance de Savannah, sa meilleure amie et sœur de cœur à qui elle confiera ses soucis, ses secrets. 

Son avenir est déjà tout tracé lorsqu'elle est recruté par une grande agence de mannequinat, commence alors les soucis de personnes adultes. Betty devient responsable, mûre, adulte. Elle ouvre les yeux sur pleins de choses, elle aide ses proches, elle donne des conseils. Betty est une fille gentille et d'une grande générosité.

Le livre ne comporte aucun chapitre. C'est à dire, qu'il n'y a qu'un seul et même chapitre pendant les trois-cent pages. C'est à la fois bien, puisqu'on suit Betty tout au long de ses aventures, mais d'un autre côté, le fait d'avoir des chapitres aurait été plus simple pour situer les actions, les années...

Concernant l'histoire en elle-même, j'ai juste adoré. J'ai aimé le personnage de Betty qui est pour moi une jeune fille très forte, très courageuse, très mûre et adulte dans sa tête. On comprend bien qu'avec tout ce qu'elle a vécue, elle ne peut qu'être plus forte, d'où le dicton "Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort". C'est exactement comme ça que j'ai perçu Betty. J'ai beaucoup aimé son amie Savannah qui est toujours présente et gentille. J'ai adoré Kate (Oui oui vraiment), la mère adoptive de Betty. C'est vrai qu'en principe on devrait la détester mais ce ne fut pas mon cas. Au contraire, j'ai aimé ce personnage tourmenté, torturé, qui plonge au plus bas pour des histoires d'amours qui finissent mal. C'est vrai que c'est une garce avec Betty, mais moi j'ai aimé ce personnage. J'ai également adoré les moments de complicité que Betty partagent avec elle vers la fin du roman. 

Lisa et Carlos, sont des parents parfaits. Vivant d'un amour fort entre eux et pour leur "fille" Betty. Ils sont près à se sacrifier pour le bonheur de cette petite, et ça c'est juste magnifique. 

Il y a eu tout de même une petite chose qui m'a chagrinée. Vers la fin, Betty apprend le décès d'une personne importante à ses yeux. Je trouve ici, que le déroulement dans le temps est un peu trop rapide, j'aurai aimé ressentir les émotions de l'héroïne pendant les funérailles où quelque chose dans ce genre mais bon, il n'y a rien de bien méchant au contraire ça reste dans le fil de l'histoire et c'est très sympathique.

Annie Blayo a un style d'écriture divin. Elle sait faire passer les émotions de la jeune femme jusqu'à nous. Elle arrive totalement à nous embarquer dans l'histoire, à nous décrire tous les personnages, tous les caractérisés d'une certaine manière. J'ai aimé la diversité des personnages et la qualité de ces derniers. Chacun a un passé troublant, et vrai qui peut arriver à n'importe qui. Etant une fan d'histoire, j'ai apprécié que l'auteur intègre un évènement historique dans son roman qui du coup, colle bien à l'univers qu'elle a construit. Elle a réussi à étendre son univers, à nous emmener en voyage avec elle. 

Pour terminer, je dirai juste que Betty est un roman fantastique, qui vous fait pleurer autant que sourire (pour ma part j'ai bien ris à la page 251) et on prend conscience que ce n'est pas parce qu'on à seize ans par exemple qu'on est stupide et immature. J'ai aimé ce message justement. On peut être adulte à seize ans et ne pas encore l'être à quarante, c'est un beau message qui prouve que tout adolescent est différent et selon ce que vit un être humain, cela le rendra plus fort.   

Merci Annie Blayo pour ce beau message que vous nous avez donné dans ce récit qui est un petit bijoux. Je vous recommande chaudement de vous procurer et de lire Betty. Merci aux éditions Baudelaire pour cet envoi et pour cette excellente lecture -une fois de plus-.  M.G Spyreading  

Note : 9/10

samedi 16 août 2014

Saga : La communauté du sud, tome 11 : Mort de Peur - Charlaine Harris

>> MORT DE PEUR de CHARLAINE HARRIS
>> Saga : La communauté du sud

Publié aux éditions J'ai Lu - décembre 2011 - 349 pages - 8.90 euros. Lu durant Août 2014.

          Genre : Bit-Lit.          

"Me revoilà, Sookie, de retour au bercail ! Je suis enfin revenue à Bon Temps. Et quel retour ! Vous ne devinerez jamais ce qui s'est passé : quelqu'un a tenté de réduire le Merlotte en cendres sous mes yeux ! Plus de peur que de mal, me direz-vous. Je suis bien décidée à mener l'enquête et, vous me connaissez, je ne vais pas en rester là ! J'ai déjà quelques soupçons, mais je sens que quelque chose de beaucoup plus grave se trame au sein du clan des buveurs de sang."

Depuis que le Merlotte a brûlé, rien ne va plus dans les bayous ! Adieu la vie paisible à Bon Temps, Debby Pelt est de retour et vient régler ses comptes. Les luttes d'influence s'immiscent au sein du clan des vampires depuis que Felipe, le roi, a placé Victor en qualité de régent juste au-dessus d'Eric. Toutes ces révélations vont fragiliser le beau duo que forment Sookie et Eric, et, une fois de plus, la pègre des suceurs de sang va faire de graves dégâts... 


* * * 

COUP DE CŒUR AOÛT 2014
Une fois de plus, Sookie Stackhouse et ses acolytes m'ont permis de passer un moment juste excellent et de me replonger petit à petit dans la lecture. Un coup de cœur pour ce tome-ci
 
Sookie Stackhouse, toujours en couple avec son vampire, Eric Northman devient la cible de nombreux complots. A commencer par l'incendie intervenu sur son lieu de travail le Merlotte's. Elle se voit obligée d'aider son ami et patron, Sam. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé retrouvé Sam Merlotte qui est un personnage que j'aime beaucoup. Il intervient moins que dans les tomes précédents. Néanmoins, il va rendre de grands services à Sookie dans cet épisode. 
 
Notre héroïne est de son côté contrainte de supporter la colocation avec son cousin Claude, et son grand-Oncle, sosie de Jason, Dermot. Et bien oui, parce que quand madame veut avoir un peu d'intimité avec son Apollon de petit-ami, autant vous dire qu'elle ne trouve pas un moment de tranquillité et d'ailleurs, il n'y a pas de scène de sexe en continu dans ce tome-ci, une seule scène qui ne dure qu'une page et demi, c'est pour dire : Quasiment rien. 
 
Eric Northman a beau de son côté faire fantasmer Sookie mais également toutes les lectrices de la communauté du sud, moi il me tape sur les nerfs ! Pardon, je vais sans doute me faire taper par de nombreuses admiratrices mais pour moi, Eric n'est pas mon chouchou. Inutile que je vous répète que mon Chouchou dans cette saga c'est Bill Compton ? 
 
Je m'explique, dans ce onzième tome, Eric est à la fois In Love de son humaine mais également contraint de devoir obéir à Victor, ou pour mieux vous le représenter, son pire ennemi. Il devra également gérer le comportement de Pam, sa progéniture qui devient de plus en plus provocatrice. De plus, c'est un graaaand menteur et un homme très mystérieux qui refuse d'annoncer à Sookie son terrible secret, jusqu'à ce que Pam le pousse à le faire. 
 
Et moi, de mon côté, et bien je continue d'espérer que Sookie laisse tomber Eric pour retourner avec son premier amour : Bill. Et d'ailleurs, merci Charlaine Harris pour nous avoir offert un moment aussi croustillant qu'à la page 252, un passage qui m'aura offert un bon fou-rire. Ah je vous jure, ce Bill et ses sous-entendus.
 
L'intrigue en général, elle suit son court. C'est à dire, que l'histoire du tome précédent se poursuit ici et tout comme le tome dix, on en apprend plus sur les origines de Sookie. Et d'ailleurs, la fin est en apothéose puisque l'on découvre quasiment toute la vérité ! (Et c'est là qu'on sens la fin de la saga). 
 
J'ai adoré retrouver Maitre Cataliades qui pour moi, est un personnage très important dans la saga et d'ailleurs dans la vie de Sookie, c'est un personnage intriguant, pleins de mystères, de secrets, un démon très puissant et j'adore vraiment quand il est présent. Le passage des retrouvailles avec Amelia m'a laissé en revanche de marbre, car sa présence m'a rappelé les tomes 6 et 7 qui furent de grosses déceptions. Alcide fait une courte apparition pendant un moment que je trouve également très drôle et croustillant.
 
Ce qui m'a manqué dans les tomes précédents et bien c'est cela : L'humour. Ce tome onze, malgré les péripéties auxquelles est soumise Sookie, est bourré d'humour et de phrases de sous-entendus, notamment les passages avec Bill Compton qui sont beaux, drôles et juste magiques ! 
 
J'ai très hâte de découvrir le tome douze afin d'en savoir un peu plus sur ce qui va arriver à notre héroïne. 
 
Je suis toujours aussi fan du style de Charlaine Harris, toujours aussi simple, fluide et délicieux. 
 
En conclusion, si vous ne connaissez toujours pas La communauté du sud, plongez-vous y dedans, c'est addictif et vraiment excellent. Je ne le répéterai jamais assez je crois. M.G Spyreading 

Note : 10/10

vendredi 15 août 2014

Saga : Les vampires de Chicago, tome 1 : Certaines mettent les dents - Chloe Neill

>> CERTAINES METTENT LES DENTS de CHLOE NEILL
>> Saga : Les vampires de Chicago.

Publié aux éditions Milady (Bit-Lit) - Juin 2011 - 461 pages - 7.10 euros. Lu durant Novembre 2012.

          Genre : Bit-Lit.          

Ils m'ont tuée. Ils m'ont soignée. Ils m'ont changée :
LES VAMPIRES DE CHICAGO ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l'une des leurs. Certes, ma vie d'étudiante n'était pas très excitante, mais elle me convenait.
Maintenant je dois apprendre à maitriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, la Maitre de mon clan. D'accord, il m'a sauvé la vie, mais c'est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil! S'il croit que je vais fondre sous prétexte qu'il a des siècles d'expérience en matière de séduction...
J'ai plus urgent : Un tueur a une dent contre moi.
Ça va saigner !
* * * 

Avec tous les avis que l'on pouvait lire sur la Blogosphère, il était donc pour moi impossible de passer à côté de cette saga, je voulais me faire mon propre avis et pour cela, une fois de plus je me suis plongée dans le monde des Vampires qui ici, vivent à Chicago.

Dans ce premier tome, on pose les bases, on découvre en même temps que l'héroïne, Merit (Fraichement devenir vampire) le monde dans lequel vivent les vampires et autres créatures surnaturelles. On fait la connaissance des différents personnages, avec chacun leur caractère. C'est donc à la suite d'une agression, que Merit se trouve transformée en vampire par Ethan Sullivan. Dans le monde dans lequel vit cette étrange vampire, au charme disons...ensorcelant, les vampires sont "réparti" dans différentes Maisons. Ayant été transformée par le Maitre de la maison Cadogan, Merit se retrouve donc devenue l'un de ses membres. Entre deux, la jeune femme découvre des révélations concernant d'autres créatures surnaturelles. Épaulée de sa meilleure amie Mallory, elle va tenter de découvrir ce qui se passe réellement à Chicago et pourquoi elle aurai été agressée, est-ce un lien avec les meurtres de jeunes femmes ?

En vérité, j'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans cette histoire, au bout de deux cent pages, j'avais encore du mal. Pourtant Dieu sait que j'adore les vampires et puis, au final, l'action commence vraiment à prendre forme et nous sommes emportés par le fil de l'histoire. J'ai adoré le personnage de Merit (même si je dois avouer qu'elle peut-être franchement agaçante), j'ai beaucoup aimé également Catcher, Ethan et Morgan, en revanche je n'ai pas eu de l'affection pour Mallory. J'ai beaucoup aimé l'écriture de Chloe Neill, très fluide et simple.

En conclusion, ce premier tome est loin d'être un coup de coeur mais je lirai la suite avec plaisir afin de savoir ce qui va arriver à notre héroïne, et à ses... compagnons.
M.G Spyreading 

Note : 8.5/10

Saga : Hunger Games (Tomes 1 à 2) ★ Suzanne Collins

Publié chez : Pocket Jeunesse
Date : 2009
Pages : 382
Prix : 18.15 euros. 
Tome 1 : Hunger Games

Lu durant octobre 2012.
          Genre : Dystopie.          

>> Saga : Hunger Games.
Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ?
Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l'épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.
Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé...
Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim...


CE QU'EN PENSE SPYREADING :
Coup de cœur octobre 2012


MON DIEU ! Quelle merveilleuse histoire, un véritable coup de cœur. Comment est-il possible qu'une histoire peut nous rendre autant addictifs ?

Je pense que ce n'est plus la peine de présenter cette histoire ? tout le monde a déjà lu ce livre ou probablement vu le film (Qui est excellent également ^^). Je me joint donc aux autres accros de cette série.
Je dois avouer que j'ai eu du mal à le commencer, la première partie m'a semblé assez longue tout de même, on découvre les différents personnages (j'ai adoré Katniss, Peeta, Cinna, Haymitch et même Effie) Je les ai trouvé unique dans leurs genres. j'avais peur de ne pas aimer (une certaine appréhension quand vous savez que cette saga est aimé de tout le monde) mais une fois la deuxième partie commencée, impossible de lâcher le livre.

C'est addictif, comment peut-on être autant dedans sans pouvoir faire une pause. C'était tout bonnement impossible ! J'ai versé ma larme plusieurs fois, car certains moments sont très tristes.

En conclusion vous l'aurez compris, ce premier tome est un énorme coup de cœur ! M.G Spyreading  




Note : 10/10






Publié chez : Pocket Jeunesse
Date : 2009
Pages : 399
Prix : 18.15 euros. 
Tome 2 : L'embrasement

Lu durant janvier 2013.
          Genre : Dystopie.          

>> Saga : Hunger Games.
Après avoir gagné les Jeux de la Faim, Katniss Everdeen et Peeta Mellark retournent dans leur district. Alors que la "tournée de la victoire" dans le pays est sur le point de commencer, elle est visitée par le président de Panem. Il explique que le tour qui leur a permis de sortir tous deux vainqueurs des jeux, considéré comme un acte de rébellion envers le Capitole, donne des idées aux 12 districts du pays.
Il la menace de tuer son meilleur ami, Gale, si elle ne peut prouver à tout Panem que son acte n'était pas une provocation, mais un acte irréfléchi commandé par son amour fou pour Peeta.



CE QU'EN PENSE SPYREADING :
Coup de cœur Janvier 2013


Et encore un coup de coeur pour ce deuxième tome de cette saga ! Les aventures de Katniss Everdeen sont toujours passionnantes et l'addiction est toujours présente !

Dans ce tome deux, nous retrouvons Katniss, Peeta et les autres après la victoire du district douze durant les derniers Hunger Games. Katniss devrait savourer sa victoire de mieux possible et pourtant, l'impitoyable Président Snow garde un œil sur elle et sur son soit-disant amour pour son partenaire dans l'arène Peeta Mellark. À Katniss de prouver qu'elle n'a pas réalisé un acte de rébellion. Pourtant, les jeux de l'expassion pourraient offrir à Katniss de nouveaux problèmes...

Une fois de plus, l'addiction était belle et bien là. L'écriture de Suzanne Collins est d'une fluidité que les pages se tournent toutes seules. Un gros coup de coeur pour ce deuxième mais sérieux, c'est quoi cette fin ?

En conclusion, encore un énorme coup de coeur !   M.G Spyreading  




Note : 10/10


Saga : CupCake Club, tome 1 : Baiser Sucré - Donna Kauffman

>> BAISER SUCRE de DONNA KAUFFMAN
>> Saga : CupCake Club.

Publié aux éditions Milady (Romance - Central Park) - Septembre 2012 - 411 pages - 7.60 euros. Lu durant Février 2013.

          Genre : Romance.          

Quand Leilani Trusdale, pâtissière émérite, se réfugie sur la petite île de Sugarberry, dans le sud des États-Unis, elle pense laisser derrière elle son passé new yorkais. C'est alors que son ancien chef et mentor, Baxter Dunne, débarque sans crier gare pour tourner une émission culinaire dans sa boutique de cupcakes.
Avec son regard de braise, il a le don de faire rougir l'adorable pâtissière... Ces deux-là ne partagent-ils pas davantage que leur goût immodéré pour le glaçage au chocolat ?


* * * 

Dans l'ensemble c'est un livre agréable à lire. Certes, ça ne casse pas trois pattes à un canard -On est d'accord- mais on est tout de même conquit par l'histoire d'amour... et même la petite ville de SugarBerry nous plait...

Dans Baiser Sucré on suit le personnage de Leilani Trusdale qui est une pâtissière ayant ouvert sa petite boutique de CupCake à Sugarberry, dans le sud du pays. Elle a donc renoncé à New-York, cette grande ville où elle travaillait autrefois pour un célèbre chef, du doux nom de Baxter Dunne et à son amour pour ce dernier. Lorsqu'elle apprend que Baxter débarque à Sugarberry pour y tourner son projet d'émission de cuisine, la jeune femme se retrouve coincée entre sa vie professionnelle et sentimentale.

Adieu, les histoires d'amours simples et sans complications et bonjour, les histoires d'amours compliquées. Entre Baxter et Leilani, c'est une sorte de jeu du chat et de la souris ''Je te cherche, mais tu ne m'attrapera pas''. Le comportement de Leilani à certains moments sont pires qu'exaspérants, une folle et fougueuse envie de lui foutre une baffe. De son côté, je fus agréablement surprise d'apprécier le personnage de Baxter, il est à la fois tendre, simple, gentil et en aucun cas prétentieux comme je pouvais m'attendre. L'écriture de l'auteur est simple et toute en fluidité. En revanche, le manque d'actions et les longueurs de ce livre m'ont énormément dérangé. Pour preuve, la première scène dure presque cent pages ! C'est une lecture détente, sans prise de tête les scènes de sexe ne sont là qu'au bon moment ! (À ne pas mettre entre toutes les mains)

En conclusion, ce premier tome est une bonne petite lecture mais on est très vite énervé face au caractère de l'héroïne mais, je lirai tout de même la suite.
M.G Spyreading 

Note : 6/10

Top Ten (8)


Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish : http://brokeandbookish.blogspot.ch/
Et repris en français par Iani : http://lectures-iani.blogspot.ch/
Contrairement à ce top Ten ''Tuesday'', mon Top ten s'effectuera le vendredi car le mardi je n'en ai point le temps. 

Rendez-vous hebdomadaire du vendredi sur SpyReading !!
                                      
* * *

Le thème de cette semaine (05/08) :

"Les 10 livres d'un certain genre que vous conseilleriez à quelqu'un qui n'a jamais lu de livre de ce genre". 


Voici donc mon Top : N'ayant pas le compte pour ce Top Ten, mon top ne sera composé que de quatre livres. Le genre que je vais vous présenter sont des livres du genre Bit-Lit ou Urban Fantasy. Ce ne sont que mes avis, bien entendu pour le moment je ne suis pas cent sagas de ce genre mais je peux vous en recommander.



4- "La communauté du sud" de Charlaine Harris.
"Pour ma part, c'est ma série favorite de toutes celles que je lis. Mais néanmoins, je ne vous la conseille pas comme premier pas dans le monde de la Bit-lit ou de L'Urban Fantasy. L'héroïne, Sookie peut paraître niaise et naïve ce qui peut agacée et vous dégouter du genre. Il y a de nouvelles intrigues à chaque tome, mais certains faits se suivent de tome en tome. En bref, je conseille cette saga si vous adorez les vampires, les loups-garous, les faes... Je ne la conseille pas comme première saga malgré qu'elle reste addictive. "


3- "Chasseuse de la nuit" de Jeaniene Frost.
"Jeaniene Frost fait partie des Reines du genre. Elle nous rend totalement accro avec cette saga. Ici, il ne faut pas vous attendre à de la douceur. Cat, l'héroïne a un sacré caractère, il y a de la violence mais rien de bien méchant, du sexe, mais surtout, des intrigues toujours aussi prenantes. Je conseille cette saga à tous ceux qui veulent découvrir de la bonne Bit-Lit pure et dure !


2-"Les aventures d'Aliette Renoir" de Cecilia Correia.
"Si vous aimez l'histoire de la seconde guerre mondiale, les vampires, les bonnes intrigues et surtout, la langue Française ! Aliette Renoir est faite pour vous. Cette saga est pour le moment une série coup de coeur depuis le début. Il y a beaucoup d'humour, de bonnes intrigues, de la sensualité. Quelques scènes de sexe dans le premier tome mais rien de dérangeant."


1- "Mercy Thompson" de Patricia Briggs.
"Cette saga est celle que je recommande le plus à quelqu'un qui n'a jamais lu de Bit-Lit. Elle est prenante, très originale, le personnage principal, Mercy est juste génial. Et pour ceux dont les scènes de violences et de sexe font "peur", dans Mercy Thompson, il n'y en pas (du moins les trois premiers tomes)."

lundi 11 août 2014

Bilans Lectures Juin & juillet #4



Pour le mois de Juin, je me suis consacrée pendant un long moment au livre "Love Letters to the Dead" d'Ava Dellaira qui fut pour moi un livre touchant et très beau. L'autre partie de mon mois fut stoppé par la lecture interminable de "Hush" de Kate White qui me confirme encore aujourd'hui que le Thriller doit vraiment être captivant pour me plaire, ce qui ne fut pas le cas ici. Pour terminer ce mois, un peu de poésie avec "Illuminations" de Rimbaud et de la douceur avec "Le chat qui parlait malgré lui" de Claude Roy. Un mois donc très diversifié au niveau des lectures mais pas forcément concluant au niveau de la qualité.


"Love Letters to The Dead" d'Ava Dellaira : Chronique.
"Hush" de Kate White : Chronique.
"Illuminations" d'Arthur Rimbaud : Chronique.
"Le chat qui parlait malgré lui" de Claure Roy : Chronique.


IN MY MAILBOX


ACHATS :
>> Felicity Atcock, tome 1 : Les anges mordent aussi de Sophie Jomain. <<
>> Les vampires de Chicago, tome 2 : Petites morsures entre amis de Chloe Neill. <<

REÇUS :
>> Le chat qui parlait malgré lui de Claude Roy. <<
>> Le voleur de Noël de Thierry Lefèvre. <<


================================================

Pour le mois de Juillet, nous allons dire que j'ai plus acheté et reçus que lu. Et pour cause, seulement un classique de lu : "Carmen" de Prosper Mérimée. Je n'ai pas eu de temps à moi et pas forcément envie de lire. De plus, la PAL de l'été et bien... Ne bouge point. Mais bon, il me reste encore Août et Septembre. 


Chronique à venir sur le blog.


IN MY MAILBOX : 


REÇUS :
>> Betty d'Annie Blayo (Service Presse avec les éditions Baudelaire). <<

ACHATS :
>> Yvette de Guy De Maupassant. <<
>> Stupeur et tremblements d'Amélie Nothomb (Occasion). <<
>> Maeve Regan, tome 1 : Rage de Dents de Marika Gallman (Occasion). <<