samedi 21 mai 2016

Saga : Felicity Atcock, tome 2 : Les anges ont la dent dure ★ Sophie Jomain

Publié chez : J'ai Lu (Darklight)
Date : 11 juin 2014
Pages : 315
Prix : 6.95 euros. 
Tome 2 : Les anges ont la dent dure


Lu durant Avril 2016.
          Genre : Bit-Lit.          

>> Saga : Felicity Atcock.
« Je crois que cette fois, c’est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J’ai d’abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu’on me jette des sorts et qu’on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c’est parce que j’ai un mauvais karma, tu parles !
Quoi qu’il en soit, j’allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c’était sans compter que j’avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s’était amouraché d’une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d’un bon œil. Il avait l’air d’avoir de sérieux problèmes.
C’était plus fort que moi, il fallait que je m’en mêle, même si à coup sûr, j’allais au-devant de sacrés ennuis. »


CE QU'EN PENSE SPYREADING :
Coup de cœur avril 2016

Oh ! mais quel bonheur de retrouver Felicity Atcock, cette héroïne hilarante, touchante et vraiment vraiment exceptionnelle. La première chose que je dois vous dire sur ce second tome c'est que c'est un gros coup de cœur une fois de plus !

Si le premier tome nous présentait surtout l'univers dans lequel évoluait Felicity ainsi que sa découverte des anges, des vampires et des entre-deux, ce deuxième tome met en scène une vraie enquête dans laquelle notre héroïne à son rôle à jouer. Un jour, elle découvre que son ex petit-ami Greg a de vilaines marques sur le dos, voulant l'aider à se libérer d'une soit-disant femme légèrement agressive, Felicity se retrouve dans de mauvaises situations. En même temps, en se frottant de trop près au monde des sorcières, on risque légèrement de recevoir des répercussions : comme des poulets égorgés et accrochés sur sa porte d'entrée ou une petite découverte des enfers et de Satan. Heureusement pour elle, elle peut compter sur l'aide du très sexy Stan, car Terrence lui, semble légèrement intrigué par une toute autre histoire disons un peu plus... personnelle. 

Je n'ai pas lâché ce deuxième tome du début à la fin, je l'ai littéralement dévoré. Je trouve que cette saga elle envois de bonnes ondes, c'est le genre de livre que j'adore lire pour me divertir, c'est une série pleines de rebondissements et de suspens tout en étant drôle. 

J'ai adoré retrouver Felicity, je trouve qu'elle incarne la fille banale par excellence, non que ce soit quelque chose de négatif -loin de là-. Au contraire, ça change totalement de toutes les grandes héroïnes badass (que j'aime tout autant). Feli c'est une fille calme (enfin pas tout le temps), qui vit sa petite vie tranquille. Pourtant, malgré tout, on en apprend un peu plus sur sa véritable identité dans ce second tome et ça, j'ai adoré. 

Je suis toujours aussi fan des deux mâles principaux de l'histoire : Terrence et Stan. Bien que le premier soit un peu plus absent durant ce second tome, il laisse donc une très grande place à notre entre-deux favoris et terriblement... sexy. 

La plume de Sophie Jomain est juste exquise ! Cette série est un réel coup de coeur et je pense que cela vient aussi du fait que l'auteur réussit à nous embarquer dans son univers avec ses mots avec, cette légèreté vraiment délicieuse. Felicity Atcock, c'est comme un petit bonbon qu'on adore, et dont on ne peut pas se passer. Je suis vraiment fan du style de l'auteur, c'est un délice !

Pour conclure, je vous dirai sans cesse de lire cette saga. C'est un petit bijou de la Bit-lit française. De plus, ça se lit très très vite et on en redemande, et ça c'est en partie à cause de cette fin qui nous laisse un peu... énervé ! J'ai très très hâte de lire la suite de cette série ! M.G Spyreading  



Note : 10/10

samedi 14 mai 2016

Zoo ★ James Patterson (et Michael Ledwidge)

Publié chez : L'Archipel (Suspense)
Date : 2015
Pages : 365
Prix : 22 euros. 


Lu durant Mars 2016.
          Genre : Thriller          

A Los Angeles, deux lions dévorent leur gardien. Dans l'Etat de New York, des chasseurs sont tués par des ours bruns. En Inde, un éléphant piétine à mort son cornac... Partout, les bêtes, sauvages et domestiques, se montrent brusquement d'une agressivité inouïe à l'encontre d'une espèce bien particulière : l'Homo sapiens. Seul le biologiste Jackson Oz a conscience de la menace : l'humanité court à sa perte. Bientôt la Terre ne sera plus qu'un vaste zoo sans cages, dont les animaux auront pris le contrôle. Numéro un mondial du suspense, James Patterson délaisse le temps d'un roman ses intrigues policières pour nous livrer un thriller apocalyptique.


CE QU'EN PENSE SPYREADING :


Après avoir regardé les quatre premiers épisodes de la série télévisée diffusée sur TF1, je me suis plongée dans le roman original que j'ai reçu à Noël (et dont pour être honnête, j'ignorai l'existence).

Dans cette aventure apocalypstique, nous suivons le biologiste Jackson Oz qui vit à New-York et qui depuis des années analyse un changement dans le comportement des animaux. En effet, ces derniers deviennent de plus en plus violents et s'attaquent aux humains de façon meutrière. Aidé de nombreux biologistes, spécialistes et autres médecins, et notamment Chloé Tousignant, une jeune chercheuse française qui subit l'attaque des lions en Afrique

Malgré le résumé allechant, j'ai tout de même mis beaucoup de temps à lire le roman (je crois aux alentours de trois semaines !). J'ai trouvé la première partie intéressante, la seconde bien trop longue et la troisième en revanche, m'a justement plus plu pour le dénouement et le final de l'histoire.

Bien que j'ai trouvé certains passages assez longs et sans intérets, il y a d'autres passages que je n'ai pas vraiment aimé non plus et notamment le changement de point de vue tous les deux/trois chapitres. J'étais un peu perdue et ça me gêne. 

En revanche, j'ai tout de même beaucoup aimé le thème, et j'eus l'impression que l'auteur a voulu nous faire passer un message pour préserver la survie des animaux, pour ne plus que les humains ne les traitent comme des choses inutiles. Ce côté apocalypstique m'a beaucoup beaucoup plu, j'ai trouvé ça original et légèrement réel aussi. 

James Patterson a une très jolie plume, je ne l'ai pas trouvé non plus extraordinaire mais c'est vrai que, c'est tout de même plaisant à lire. 

Pour conclure, mon avis est tout de même assez bon malgré ce changement de point de vue, des chapitres ennuyeux et légèrement inutiles pour certains. J'ai tout de même beaucoup aimé le personnage de Jackson Oz ainsi que la relation qui lie avec Chloé. Je vous recommande ce roman bien évidemmment. M.G Spyreading

Note : 7/10


jeudi 12 mai 2016

Correspondances ★ Valence Rouzaud

Publié chez : Thierry Sayat
Date : 2012
Pages : 65
Prix : ? euros. 


Lu durant Mars 2016.
          Genre : Poésies          

Extrait de la préface de Louis DELORME

Ces cinquante-huit lettres ne sont pas qu’un testament littéraire... Valence Rouzaud y dénonce la mainmise sur la littérature par les éditeurs patentés, ceux qui font la pluie et le beau temps en matière de publications et même parfois de récompenses. Et il est bien vrai que l’écrit marginal, celui que l’on retrouve dans les petites revues déshérités qui n’ont pour survivre que l’acharnement de leurs créateurs, que l’on rencontre sur le blog de ceux qui ont encore la foi en un autre monde, ne présente pas moins de richesse que ce qui a l’aval des instances officielles.
(...)
Savourez lentement ces textes. Ils le méritent et n'oubliez jamais : "Les poètes sont des enfants qui détournent les avions avec des cerfs-volants."


CE QU'EN PENSE SPYREADING :


Il y a quelques mois, Valence Rouzaud m'a proposé de lire son recueil de poésies appelé : "Correspondances". Et c'est avec un grand plaisir que j'ai découvert sa plume. 

Ce recueil est en effet créé sous forme de correspondances qui s'étendent sur plusieurs années. L'auteur exprime son point de vue de la société et le rôle que tient la poésie en notre siècle. Bien que les sujets traités y soient très contemporain, j'eus l'impression que l'auteur essayait de nous montrer la réalité de ce qui nous entoure, tous thèmes confondus en y apportant tout de même cette pointe de délicatesse dû aux choix de ses mots. Lorsque j'ai lu ses poésies, j'eus légèrement l'impression de revenir au XIXème siècle lorsque beaucoup d'auteurs reconnus dénonçaient la société française de l'époque. 

Le style littéraire de Valence Rouzaud est d'une très grande beauté, délicat et particulièrement envoûtant. Ce fut avec un très grand plaisir que j'ai lu ses textes et, je pense que c'est le genre de recueil que l'on peut lire de temps en temps, quelques extraits entre deux lectures. 

Pour conclure, "Correspondances" est un très bon recueil de poésies contemporain, bien loin de tous nos préjugés concernant ce style littéraire qui reste, à mon humble avis, immortel. Je remercie l'auteur pour être venu me contacter, pour l'envoi mais également pour la gentille dédicace. Ce fut une très belle découverte et un très bon moment de lecture. M.G Spyreading

Note : 8/10

mercredi 11 mai 2016

Saga : Chasseuse de la nuit, tome 4 : Creuser sa tombe ★ Jeaniene Frost

Publié chez : Milady (Bit-Lit)
Date : 2011
Pages : 415
Prix : 7.60 euros. 
Tome 4 : Creuser sa tombe. 


Lu durant mars 2016.
          Genre : Bit-lit.          

>> Saga : Chasseuse de la nuit.
Cat Crawfield et Bones ont bien mérité quelques jours de vacances à Paris.
Mais Cat se met à faire d'étranges cauchemars. Elle a des visions d'un vampire du nom de Gregor, un Maître plus puissant que Bones et qui semble avoir un lien avec son propre passé. Même si elle ne garde aucun souvenir de lui. Gregor la revendique comme sa femme et semble prêt a tout pour la récupérer. Seule Cat est capable de briser le lien qui la retient à lui. Elle devra faire appel à toute sa puissance pour terrasser le plus redoutable buveur de sang qu'elle ait jamais croisé...
Même si elle doit pour cela sacrifier ce qui lui est le plus cher et creuser ainsi sa propre tombe.


CE QU'EN PENSE SPYREADING :
Coup de cœur mars 2016

Si le troisième tome des aventures de notre chère Catherine Crawfield m'avait laissé de marbre, Jeaniene Frost a réussi grâce à ce quatrième tome à revenir en force et a rendre ce quatrième opus aussi addictif que le premier. C'est un coup de cœur.   

Si l'amour est toujours au beau fixe entre Cat et son vampire ténébreux, Bones, rien ne prédit que cela continuera à travers ce quatrième tome. En effet, Cat est victime de rêves particulièrement étranges mettant en scène un vampire prénommé Gregor : Cet être à la fois puissant (et plutôt pas mal quand même ^^) est surnommé le marchand de sable car, il a pour habitude d'enlever des personnes à travers leurs rêves. Cat intriguée, apprends très vite que ce dernier clame haut et fort que notre héroïne est sa femme depuis des années et qu'elle lui appartient. Bones, en compagnie de ses alliés, va tout faire pour protéger sa dulcinée au point même de risquer de la perdre.

Je suis partie dans ce nouvel opus avec un certain doute : n'ayant pas aimé le troisième tome j'ai eus très peur que cela se reproduise mais en fait non ! Jeaniene Frost réussit à nous embarquer dans son monde et dans les secrets cachés à notre héroïne. Le passé de Cat refait surface et elle apprends petit à petit qui elle est vraiment. 

J'ai adoré en dehors de notre héroïne qui ne m'a pas taper sur les nerfs, son amant bien évidemment mais alors, je suis tombée sous le charme des personnages secondaires à commencer par Spade ! J'ai d'ailleurs très hâte de lire le premier tome du "Monde de la chasseuse de la nuit" afin de pouvoir avoir un peu plus de lui. Bien sûr, on aime tous le magnétique et terrifiant Vlad, qui se révèle être un bon ami. Puis, Ian, l'éternel casse-pieds de la saga que j'adore. 

En dehors de tout ça, j'ai beaucoup aimé le lien qui existait entre Cat et Gregor et surtout, j'ai adoré en savoir plus sur son passé et apprendre en même temps qu'elle ce qui s'était passé lorsqu'elle était adolescente. Notre belle rouquine change d'ailleurs radicalement dans ce quatrième tome ce qui donne un grand tournant dans la saga. 

Jeaniene Frost a toujours une écriture aussi addictive, elle nous mène par le bout du nez et réussit à nous faire stresser ou pleurer dans certaines situations. On sens l'adrénaline monter lorsqu'une action se produit et une fois que le final arrive, on se sens comme libéré. 

Pour conclure, j'ai donc adoré ce quatrième tome de cette saga. Je vous la recommande chaudement même si les tomes deux et trois ne sont pas aussi biens que celui-ci, croyez-moi, il en vaut la peine ! J'ai déjà très hâte de lire la suite ! M.G Spyreading  



Note : 10/10

mardi 10 mai 2016

Les oiseaux d'Auschwitz ★ Arno Surminski

Publié chez : Jean-Claude Gawsewitch
Date : 2009
Pages : 191
Prix : 17.00 euros. 


Lu durant Février 2016.
          Genre : Historique          

"Sans le vacarme des corneilles au-dessus de Birkenau, le silence aurait été insupportable. Les oiseaux noirs devenaient de plus en plus téméraires.
Dès la pointe du jour, ils arrivaient sans bruit à proximité du camp, ils se posaient dans les arbres et attendaient que sortent les colonnes de travailleurs pour les suivre jusqu'à Birkenau."

Lorsqu'il est désigné pour assister le garde SS Hans Grote dans ses recherches sur les oiseaux qui survolent le camp d'Auschwitz, le prisonnier Marek s'imagine déjà libre... Pour survivre, il va devoir dessiner, apprendre à empailler ces oiseaux, et supporter sans poser de questions les relents des fours crématoires et les berceuses des mères sur le chemin des chambres à gaz. Ses excursions à l'extérieur du camp, l'observation des oiseaux et les longues conversations avec Hans sont un prétexte pour tenter de fuir les atrocités du camp d'extermination. 
"Les Oiseaux d'Auschwitz" est le récit bouleversant de la relation entre deux hommes que tout oppose : Marek, le détenu et Hans, le nazi. Les images quotidiennes de l'horreur, dépeintes dans un style lapidaire, nous touchent en plein coeur.



CE QU'EN PENSE SPYREADING :


Trouvé à petit prix dans un magasin près de chez moi, j'avais envie de découvrir cette histoire qui me tentait beaucoup. Malheureusement je ne pourrai pas en faire une chronique très détaillée et pour cause, j'ai abandonné à la page 90.

Les oiseaux d'Auschwitz raconte l'histoire d'une amitié qui lie un prisonnier du camp, Marek et d'un commandant SS Hans. Ensemble, ils vont se passionner par les oiseaux qui entourent le camp et cela permet à Marek d'être distrait pendant ces longues journées. 

Au tout début, je trouvais cette histoire vraiment belle et touchante, et puis plus j'avançais et plus je m'ennuyais. J'ai mis trois semaines à lire quatre-vingt-dix pages c'est pour dire à quel point c'était long ! En définitive, je n'ai vraiment pas aimé cette histoire, et j'ai très vite pris la décision de le mettre de côté. 

J'ignore si je le reprendrai un jour, mais c'est sûr que ce n'est pas prévu pour le moment, je n'ai vraiment pas aimé. Je ne peux même pas vous parler du style de l'auteur tellement que je me suis ennuyé, je n'y ai donc pas prêté d'attention.  

En conclusion, je ne vous recommande pas forcément ce roman très court mais vraiment, très long et parfois ennuyeux. M.G Spyreading

Note : 4/10

Saga : Riley Jenson, tome 1 : Pleine Lune ★ Keri Arthur

Publié chez : Milady (Bit-Lit)
Date : 2009
Pages : 415
Prix : 7.00 euros. 
Tome 1 : Pleine Lune


Lu durant février 2016.
          Genre : Bit-lit.          

>> Saga : Riley Jenson.
Riley Jenson est une créature rare : un hybride de vampire et de loup-garou. Avec son frère Rhoan, elle travaille à Melbourne pour une organisation chargée de faire respecter la loi parmi les êtres surnaturels et de protéger les humains. Si Rhoan est un gardien enthousiaste - autrement dit un assassin -, sa soeur, elle, se contente d'un poste administratif... jusqu'à ce que Rhoan disparaisse lors d'une mission. Ça ne pouvait pas tomber plus mal : plus loup-garou que vampire, Riley est extrêmement lunatique et, la semaine avant la pleine lune, son besoin de s'accoupler devient irrépressible. Certes, elle a deux partenaires toujours prêts à la satisfaire, mais elle va devoir maîtriser ses pulsions si elle veut retrouver son frère !


CE QU'EN PENSE SPYREADING :


Présent dans ma PAL depuis plusieurs mois, voire années, il était temps enfin que je me plonge dans le premier tome des aventures de Riley Jenson, contre toute attente, j'ai adoré l'univers créé par l'auteur et j'ai passé un très bon moment.

Riley Jenson vit à Melbourne avec son frère Rhoan. Tous les deux sont des créatures mi-loup garou, mi-vampire : Riley, elle penche plus du côté loup à l'inverse de son frère. A l'approche de la pleine lune, la jeune femme doit assouvir son besoin de reproduction. Pour cela, elle a toujours à ses côtés Talon et Misha, deux ténébreux hommes (créatures de la nuit également), qui rendent les nuits de Riley très chaudes. Pourtant, le jour où son frère disparaît, Riley se retrouve dans une impasse et tout se complique lorsqu'un vampire du nom de Quinn se retrouve sur le palier de chez elle, lui demandant son aide...

Ce premier tome fut vraiment une découverte pour moi. J'avais lu des avis plutôt mauvais sur la saga et c'est vrai que ça m'avait un peu refroidis. Néanmoins, j'ai été agréablement surprise par la tournure que prenait l'histoire et le personnage de Riley. 

J'ai d'ailleurs beaucoup aimé cette héroïne pleine de charme et de tendresse mais, avec un vrai côté animal. Lorsqu'elle se retrouve face à de beaux mâles elle devient très vite une grande séductrice et ses partenaires le lui rendent bien. J'ai adoré Quinn bien évidemment mais aussi Rhoan pour sa fragilité mais aussi pour son côté protecteur. Talon m'a fait froid dans le dos, et Misha m'a donné des petits moments de chaleur bien que je m'en méfiais comme pas possible. 

L'auteur nous mène par le bout du nez du début à la fin, elle arrive à nous faire entrer dans l'univers sombre et sexuel dans lequel évolue Riley. Malgré tout, il y a une vraie histoire et une vraie enquête qui occupe une grande partie du roman et qui ne prend pas fin à la dernière ligne du premier tome ! Merci Keri Arthur pour cette fin ! C'est fluide, c'est délicieux et c'est agréable à lire ! 

Bien que cette saga ait pu faire peur à certains lecteurs pour son côté sexuel très présent, moi, il ne m'a pas dérangé. Cela a amené du piquant dans l'histoire et puis, j'ai trouvé ça original d'inclure dans cette saga ce côté BDSM voire carrément, échangiste. Les scènes de sexe sont décrites dans les détails et ont une certaine importance dans le roman mais bon, moi ça ne me choque pas. 

J'ai également beaucoup aimé le fait que l'histoire se passe en Australie, je trouve que c'est un pays particulièrement pas mis en valeur par les auteurs d'Urban Fantasy, ça change un peu et cela donne un ton différent. 

Pour conclure, j'ai adoré ce premier tome et ce sera avec grand plaisir que je lirai la suite le plus vite possible. Je vous recommande cette saga si vous n'avez pas froid aux yeux !   M.G Spyreading  



Note : 8.5/10

Saga : Maeve Regan, tome 1 : Rage de dents ★ Marika Gallman

Publié chez : Milady (Bit-Lit)
Date : 2012
Pages : 397
Prix : 7.60 euros. 
Tome 1 : Rage de Dents


Lu durant février 2016.
          Genre : Bit-lit.          

>> Saga : Maeve Regan.
Avant, ma vie était simple : l’université si j’en avais envie, les hommes quand j’en avais envie. Et je n’avais aucun problème qu’un barman ne puisse m’aider à résoudre.
Mais là, depuis un moment, rien ne va plus.
Le type sexy qui me draguait a rendu son déjeuner quand on a voulu concrétiser.
J’ai cassé le nez du copain de ma meilleure amie, et elle ne l’a pas très bien pris. Lui non plus, d’ailleurs.
Ensuite, je me suis mise à faire des cauchemars.
Et tout ça, c’était avant qu'une bande de vampires décide de redécorer mon appart et qu’un colosse me kidnappe.
Quand je vous dis que ce n’est pas ma semaine…


CE QU'EN PENSE SPYREADING :
Coup de cœur février 2016

Rage de dents est le premier tome de la saga Maeve Regan écrit par Marika Gallman. Bien que je fus très septique avant de le commencer, je dois bien avouer que j'ai eu un énorme coup de cœur pour cette héroïne totalement Badass et son caractère bien trempé.   

Cette saga met en scène Maeve Regan une jeune étudiante en lettres sur le point de fêter son anniversaire.  Derrière ce visage angélique de gentille petite fille, se cache une collectionneuse de conquêtes, une grande adepte des bars et surtout, Maeve a une certaine affection pour se bagarrer même contre le mec de sa meilleure amie qui fait deux fois sa taille. Elle n'a peur de rien ni de personne et pourtant, elle devrait bien. Orpheline, elle a été élevée par son grand-père. Plutôt que de rêver au prince charmant et aux contes de fées, les rêves de notre héroïne demeurent sanglants. Elle qui pensait qu'il ne s'agissait que de coïncidences, va très vite apprendre que ce n'est pas le cas et l'arrivée du ténébreux Lucas, risque de lui faire perdre pied. 

Je suis tombée raide dingue de cette héroïne au fort caractère ! Je crois que c'est la première héroïne (avec Rebecca Kean) dont je lis les aventures qui semble aussi folle que forte. Maeve Regan c'est une folle mais bon sang, qu'est ce qu'elle est attachante ! 

En dehors de l'héroïne que j'ai adoré, je suis aussi tombée sous le charme des personnages principaux à commencer par Lucas ! Lucas quoi ! C'est le mâle de l'histoire, avec qui l'histoire ne commence pas forcément bien puis évolue dans un sens un peu plus positif. J'ai également adoré ne pas connaître l'endroit où se place l'histoire, ni le pays, ni la ville ni rien. Grand mystère... 

Si il y a un point qui m'a "dérangé" et le mot est fort tout de même, c'est le côté "je me débrouille" de notre héroïne : Au moment où elle apprend sa vraie nature, elle décide de se débrouiller et, je trouve ça bizarre étant donné que tout chez elle change. Mais bon, d'un autre côté j'ai dit plus tôt que j'aimais sa badass attitude. 

L'écriture de Marika Gallman est très simple, fluide mais elle arrive tout de même à trouver le ton pour rendre un moment sous haute-tension et, un autre moment dans un cadre plus sensuel et intense. C'est quelque chose que j'aime, ressentir l'adrénaline des personnages. 

Et puis cette fin ?! Non, mais ce n'est pas possible de nous laisser avec cette fin ! On tourne la page pour voir si c'est une blague, mais non. Bon sang, et c'est là qu'on se dit : il me faut la suite ! D'ailleurs, comme vous pouvez vous en douter, la suite est dans mes priorités d'acquisition. 

En bref, j'ai adoré Maeve Regan, l'univers développé par l'auteur, l'histoire qui tourne autour de notre héroïne, les personnages principaux... TOUT ! Je vous le recommande vivement !  M.G Spyreading  



Note : 10/10