samedi 31 décembre 2016

Les gens heureux lisent et boivent du café ★ Agnès Martin-Lugand

Publié chez : Pocket
Date : 2014
Pages : 186
Prix : 6.30 euros. 


Lu durant Juin 2016.
          Genre : Contemporain          

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.


CE QU'EN PENSE SPYREADING :
coup de cœur juin 2016


J'avais très envie de découvrir cette auteure et ce roman depuis très très longtemps. Même si l'histoire ne vole pas bien haut, je dois bien avouer que je suis tombée absolument folle amoureuse de ce roman et surtout de l'histoire si poignante de Diane. 

Diane perd un beau jour son mari et sa fille, Clara dans un accident de voiture. On la retrouve quelques mois plus tard dans une déprime profonde. Le seul ami encore présent pour elle (sa famille ayant complètement déserté son existence), c'est Félix qui tente jours après jours de lui redonner le goût de vie. Rien ne s'arrange pour elle, elle fume, boit à ne plus s'arrêter et délaisse totalement son café littéraire "Les gens heureux lisent et boivent du café". Un jour, elle prend la décision de partir. Oui mais où ? elle choisit l'Irlande parce que son mari le voulait. Quelques jours plus tard, la voilà à Mulranny, dans un petit cottage perdue dans un petit village. Si la plupart des habitants l'accueille les bras ouverts, Edward, son voisin reste un homme odieux. Mais Diane réussira t-elle tout de même à se reconstruire ? 

Je ne pourrai pas vraiment décrire ce que j'ai ressentis durant cette lecture tellement mes émotions étaient présentes. J'ai ris, j'ai pleuré, j'ai été triste, heureuse, en fait j'ai été Diane pendant moins de deux-cent pages. Et honnêtement, il n'existe pas beaucoup de livre capable de me faire ressentir ce genre de choses. 

Certes l'histoire n'est pas incroyable dans le sens où c'est une histoire qui peut arriver à tout le monde. ET JUSTEMENT ! C'est ce que j'aime dans les histoires, le fait qu'elles peuvent arriver à Monsieur et Madame Tout-le-Monde et donc que l'on peut très facilement s'identifier à l'héroïne. 

Agnès Martin-Lugand n'a pas un style d'écriture extraordinaire et unique mais, elle a un style que j'aime, simple, fluide mais quelque fois un peu poétique tout de même. Elle nous embarque dans son roman sans soucis, elle nous guide et arrive tout de même à parfaitement bien transmettre les émotions. 

J'ai aimé les personnages et pour la première fois depuis très longtemps je me suis enfin attachée à l'héroïne et me reconnaissais un peu en elle dans certaines situations. J'ai beaucoup aimé Edward bien sûr !

Je tenais à finir sur la note que j'ai le plus aimé : L'Irlande ! Merci à l'auteure d'avoir choisi cet endroit pour une bonne partie de son roman. Tout y était les paysages, le cottage cosy et tout le reste ! 

Pour conclure, je vous conseille chaudement cette histoire qui est un petit "bonheur" dans une période de tristesse. M.G Spyreading

Note : 10/10. 

jeudi 29 décembre 2016

Saga : The Iron Seas, tome 1 : Le duc de fer ★ Meljean Brook

Publié chez : J'ai lu (Crépuscule)
Date : 2012
Pages : 410
Prix : 7.40 euros. 
Tome 1 : Le duc de fer


Lu durant juin 2016.
          Genre : Science-Fiction, Romance, Steampunk.          

>> Saga : The Iron Seas.
Angleterre, 1901. Les invasions de la Horde ont ruiné le pays. Nombreux sont ceux qui ont fui devant ce peuple barbare. D’autres restent et se battent. Comme Rhys Trahaearn, surnommé le duc de Fer, devenu un héros depuis qu’il a vaincu les forces ennemies. Alors que le pays se relève lentement, les ténèbres demeurent. Au côté de la sublime détective Mina Wentworth, le hors-la-loi enquête sur un meurtre des plus obscurs.


CE QU'EN PENSE SPYREADING :
Coup de cœur juin 2016


OH MON DIEU ! Je vous présente l'une des histoires les plus addictives que j'ai eu la chance de lire cette année. Je suis absolument tombée sous le charme de ce duo hyper sensuel, de cet univers absolument fascinant et de cet Apollon nommé Rhys Trahaern ! 

Le Duc de Fer signe pour moi le tout premier roman steampunk que j'ai lu et je dois dire que le résultat est extrêmement convaincant. Je n'ai pas pu lâcher le livre tant que je n'étais pas arrivée à la fin. Je devais savoir ce qui arrivait à nos deux héros. 

Le duc de Fer, c'est Rhys Trahaern, un pirate redoutable qui a libéré autrefois l'Angleterre de la Horde. Si il est très aimé, certaines personnes le craignent encore. C'est le cas de Mina Wentworth une jeune enquêtrice, qui voit en lui une homme arrogant et sûr de lui. Pourtant, elle est bientôt appeler à se rendre au domicile du duc pour enquêter sur un cadavre retrouvé chez lui. Si elle tente de repousser au mieux les avances du sexy et puissant Pirate (qui désire à tout prix la posséder), Mina se voit elle-même très vite tomber sous le charme... 

Je ne sais même pas par où je dois commencer. Il y a tellement de choses à dire à propos de ce premier tome, parce que vraiment, j'ai absolument tout aimé ! Que ce soit la qualité des personnages principaux et secondaires, de leurs psychologies, de leurs vies... je dois dire que je suis épatée. J'ai bien évidemment adoré Rhys dans le rôle du mâle puissant et très Hot. Il est le stéréotype même du Pirate super méchant mais qui a tendance à réveiller quelque chose en toi, si si, croyez-moi.  

C'est dont là que l'on voit que l'auteur est absolument fabuleuse, parce qu'elle réussit sans aucun soucis à nous balader à droite et à gauche comme bon lui semble. Je me répète, mais la qualité des personnages est vraiment dingue !  

Concernant l'héroïne, je l'ai bien aimé. J'ai aimé son côté un peu badass, mais également ce côté un peu plus sensible. Derrière sa beauté se cache tout de même de lourds secrets de famille et de grandes moqueries aux yeux de la société. Pourtant Mina tente de se cacher derrière le masque de l'enquêtrice froide et sans émotions. Elle va vite comprendre aux côtés de Rhys que ses émotions s'étaient tout simplement planquées aussi ! 

Et enfin ! Je ne peux pas vous parler des personnages sans évoquer mon gros coup de cœur ! YASMEEN alias Dame Dents de Scie, capitaine du Lady Corsaire, grande alliée de nos héros dans cette aventure. J'ai juste trouvé ce personnage encore meilleur que nos principaux. Grace aux descriptions faites pas l'auteur on arrive parfaitement bien à se la représenter, avec son cigare entre les lèvres. Elle est la femme la plus masculine mais la plus sensuelle que j'ai jamais vu dans un roman ! Elle est fantastique ! 

Je terminerai juste par vous dire à quel point j'ai adoré ce premier tome et que l'auteur est un fantastique écrivain, capable de nous emmener dans un univers que nous ne connaissons pas avec des personnages uniques, hauts en couleurs et originaux. On est obligé d'aimer si on aime un tout petit peu les couples sensuels. SI si, je vous l'assure.

Pour finir, je dirai simplement que j'aurai aimé lire assez vite le deuxième et dernier tome de la série. Hélas, les éditions J'ai Lu n'ont jamais publié la suite, je devrais donc me tourner vers la version originale car le personnage mis en avant est... Yasmeen. Donc je me sens un peu obligée de le lire. M.G Spyreading  




Note : 10/10

Saga : Harry Potter, tome 4 : Harry Potter et la coupe de feu ★ J.K Rowling.

Publié chez : Folio (Junior)
Date : 2011
Pages : 775
Prix : 13.20 euros. 
Tome 4 : Harry Potter et la coupe de feu


Lu durant juin 2016.
          Genre : Fantastique, Jeunesse.          

>> Saga : Harry Potter.
Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d'un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit... Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d'immenses défis.




CE QU'EN PENSE SPYREADING :
Coup de cœur juin 2016


De toute la saga, le quatrième tome était celui que j'attendais le plus. Ayant vu le film une bonne vingtaine de fois, j'appréhendais aussi un petit peu et je dois dire qu'aux vues des commentaires négatifs sur le quatrième film, je voulais savoir pourquoi les fans étaient aussi peu contents du résultat sur grand écran... j'ai finalement compris. 

Ce quatrième volet signe pour moi une ère nouvelle pour Harry et ses amis. De retour à Poudlard pour leur quatrième année, ils assistent au tournoi magique qui met en compétition leur école mais aussi deux autres. Si tout se passe bien au début, notre jeune sorcier se retrouve très vite lui-même au cœur de la compétition, malgré lui. 

Si nous avions quitté Harry en jeune adolescent, on le retrouve ici en pleine période adolescente où, en dehors de la compétition, et des rumeurs qui tournent autour, ses hormones et ses émotions restent assez humaines. Le voilà intéressé par une jeune sorcière de son école, puis intimidé à l'idée de devoir danser avec une jeune femme pour un bal... finalement, on se retrouve un peu en lui et en ses meilleurs amis Ron et Hermione. 

Je ne pense pas qu'il faut que je fasse une longue critique sur ce volet car tout le monde connait Harry Potter, et tout le monde sait (plus ou moins) comment se finit ce quatrième volet. Un épisode qui nous ouvre sur les ténèbres et les cauchemars de notre jeune sorcier ne font que commencer. 

Maintenant que j'ai lu ce tome, je dois dire que je suis 100% d'accord avec les gens qui n'avaient pas aimé le quatrième film. En effet, il manque beaucoup trop de choses et pire encore, beaucoup d'éléments super importants ont été déplacés dans un contexte différent... J'ai trouvé ça dommage. 

Concernant les personnages, j'aime toujours autant Rom et Hermione mais ici dans ce tome, c'est Alastor Maugrey "Fol-OEil" qui m'a le plus plu. Il est juste in-cro-yable ! 

Je finirai en vous disant encore une fois que même si la saga est connue dans le monde entier, même si les films sont sortis, même si on peut trouver ça bête de lire seulement maintenant les livres, et bien lisez-les parce que pour ma part, j'ai toujours l'impression de lire une histoire que je ne connais pas. Et c'est la seule et unique saga qui me fait cet effet.

Pour conclure, lisez Harry Potter.  M.G Spyreading  




Note : 9.5/10